actualités

Actualités

QUESTIONS-REPONSES #110 - Obligation d’harmoniser les tarifs du SRH

Questions de nos stagiaires, réponses de nos experts.

EDITORIAL - Le temps de l’évaluation

Par Serge Pouts-Lajus, directeur et co-fondateur d'Education & Territoires.

A vos côtés - Organiser la mission d’entretien dans les collèges de l’Eure-et-Loir

Entretien avec Anne-Louise Belle, cheffe du service vie des collèges du Département de l’Eure-et-Loir

prochaines formations

Répartition des moyens humains et référentiels de niveaux de service

Remise de l'outil Excel de modélisation utilisé pour le calcul des effectifs théoriques d'ATTEE.

07 et 08 février 2019

Sectorisation scolaire & Projection démographique

Témoignage et études de cas

28 février et 01 mars 2019

L'analyse des comptes financiers des EPLE

Méthode pour l’analyse et étude détaillée d'un compte financier authentique

07, 08, 28 et 29 mars 2019

le 10 août 2015

QUESTIONS-REPONSES #14 - Utilisation inhabituelle de la cuisine d'un collège

Questions de nos stagiaires, réponses de nos experts.

QuestionUn gestionnaire nous sollicite pour la raison suivante : dans le but de faire connaître l’enseignement du chinois dispensé dans le collège,  il est envisagé  par la  Principale d’organiser, dans les locaux de la cuisine, un atelier « préparation d’un menu chinois ».

En cuisine, officieront l’assistante de chinois, le professeur de chinois ainsi que 12 élèves et 12 parents. Une cinquantaine de personnes viendront ensuite pour la dégustation de 20h à 22h, dans le réfectoire.

Le conseil départemental peut-il autoriser cette activité dans les locaux de la cuisine de ce collège, hors la présence du cuisinier mais avec l’utilisation de matériel professionnel?

Si oui, quelles précautions doit-on prendre quant à :

  • L’utilisation du matériel de cuisine (friteuse, sauteuse, four…)
  • L’assurance  (en cas d’accident, d’intoxication…..)

Une convention doit-elle être passée et le cas échéant, entre quelles parties ?

L'utilisation des cuisines d'un EPLE, comme toute cuisine de collectivité, est soumise à des règles de sécurité très strictes :

  • Sur le plan de l'hygiène alimentaire : respect des normes HACCP, traçabilité des produits utilisés, utilisation adéquate des appareils de cuisine, contrôle sanitaire des personnels œuvrant en cuisine, etc.
  • Sur le plan de la sécurité des personnes et des biens : consignes en cas d'incendie, consignes en cas d'électrocution, utilisation conforme à leur destination des appareils, connaissance de la dangerosité inhérente aux appareils de cuisson, etc.

Les personnels travaillant en cuisine, notamment les personnels d'encadrement, sont formés à la maîtrise de tous ces risques.

L'animation décrite, qui vise à mieux faire connaître l'enseignement de la langue chinoise dans l'établissement, ne nous paraît pas de nature à respecter les règlements de sécurité, tant au plan de l'hygiène alimentaire, qu'au plan de la sécurité des personnes et des biens.

Il en irait différemment, selon nous, si la production du « menu chinois »  était strictement encadrée par le personnel de cuisine, le chef de cuisine prenant éventuellement ses consignes des enseignants, aucune personne étrangère au service n'étant admise en cuisine.

Il revient au chef d'établissement, « responsable de la sécurité des personnes et des biens », dans l'établissement de prendre tous ces éléments en considération.