actualités

Actualités

Région Occitanie - Les lycées à énergie positive

Coup de projecteur sur une initiative régionale en faveur de l'éducation à l'environnement et au développement durable.

Premières formations de 2023

Le programme des formations de janvier à mars.

QUESTIONS-REPONSES #185 - Refus de réattribution d'un logement de fonction

Questions de nos stagiaires, réponses de nos experts.

prochaines formations

Mettre en oeuvre la sectorisation scolaire et les projections démographiques

Formation technique et opérationnelle à partir de données

08 décembre 2022

La dotation globale de fonctionnement des EPLE

Présentation et analyse comparée des pratiques des collectivités, élaboration d'un outil de calcul de la DGF (modèle Excel)

12 et 13 janvier 2023

Compétences et responsabilités de la collectivité dans le champ de l'éducation

Éclairage juridique illustré par de nombreux exemples

19 et 20 janvier 2023

le 10 mars 2021

EDITORIAL - L'IPS, un indicateur utile pour les collectivités

Les collectivités ont tout intérêt à s'intéresser à cet indice produit par les services académiques de l'Education nationale.

Source : Rectorat de Nantes - Études statistiques n° 9 L’indice de position sociale des élèves du second degré- Février 2018

Source : Rectorat de Nantes - Études statistiques n° 9
L’indice de position sociale des élèves du second degré - Février 2018

Créé en 2016 par la DEPP (Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance) du ministère de l’Education nationale, l’indice de Position Sociale (IPS) permet d’estimer la situation sociale des élèves d’un établissement. L’indice est calculé, pour chaque élève, sur la base de la profession des parents, pondérée en tenant compte de l’effet des professions et des situations sociales sur la réussite scolaire. Chaque élève se voit attribué un indice entre 38, situation la moins favorable, et 179, situation la plus favorable. L’IPS de l’établissement est la moyenne des IPS de tous ses élèves. L’IPS français moyen est de 103. Les établissements les moins favorisés dont l’IPS est inférieur à 81 représentent 10% du total et symétriquement, les 10% des plus favorisés ont un indice supérieur à 124. Par ailleurs la dispersion des IPS au sein d’un même collège (écart type) permet de mesurer son niveau de mixité sociale.

Les IPS des collèges et des lycées publics sont produits par les services académiques et peuvent être transmis aux collectivités territoriales. Par exemple dans un département avec lequel nous avons travaillé récemment, l’IPS est le plus faible est de 67,3, le plus élevé de 126,7, un écart qui peut être considéré comme très important. Dans ce département, la moyenne des IPS des 63 collèges est de 99,1, un peu inférieur à la moyenne nationale, et leur répartition est représentée par le graphique suivant. On constate également que les effectifs des deux déciles extrêmes sont nettement distincts : 7 pour le décile inférieur contre 2 pour le décile supérieur.

L’IPS est un indicateur important pour la politique d’éducation prioritaire de l’Education nationale mais il est tout aussi utile pour les collectivités, les départements en particulier qui choisissent de retenir le critère social pour le calcul de la Dotation Globale de Fonctionnement. Mais cet indice est surtout utile pour élaborer la carte scolaire et lutter contre la ségrégation sociale.

A noter l’article de Wikipédia très complet sur l’IPS : https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_position_sociale